La durabilité de l’année 2020 en chiffres

Retour au sommaire

Sociétés
La durabilité en chiffres pour l’année 2020

Au cours de l’année 2020, gebana a connu une incroyable croissance et a généré le plus grand profit de l’histoire de la compagnie. Dans le même temps, elle a également fait un grand pas en avant en matière de durabilité et d'équité. C’est le cas par exemple au Togo où l'évolution salariale est particulièrement marquante.

En 2020, beaucoup de choses ont changé chez gebana. Nous avons restructuré l’organisation en Europe, revu nos processus, et nous nous sommes adaptés, aussi bien au Nord qu’au Sud, à la situation actuelle. Lisez notre rapport annuel (en allemand) pour en apprendre plus et comprendre les tenants et les aboutissants de ces démarches.

En plus de notre synthèse financière, nous répertorions annuellement autour de 50 indicateurs qui nous permettent de mesurer le degré de durabilité et d’équité lié au travail que nous poursuivons et de voir ainsi où nous pouvons et devons nous améliorer.

Les paragraphes et graphiques qui suivent sont extraits de notre rapport sur la durabilité. Ces chiffres sont également consultables dans notre rapport annuel.

Partage des revenus et primes reversées

En 2020, nous avons étendu le modèle gebana au Togo et à la Grèce. Basé sur une approche de partage, le modèle gebana a permis aux familles d’agriculteurs de toucher ainsi plus de primes, soit une augmentation de 132 % par rapport à l’année précédente.

Partage des revenus et primes reversées 2020

La part globale de notre chiffre d’affaires issue des pays du Sud, qui s’élève à 78 %, observe une légère baisse par rapport à 2019. Ce recul s'explique par le lancement de notre campagne d’aide en Suisse pendant le Corona, agriculteurs cherchent clients, ainsi que l’amélioration des marges dans le commerce de gros.

Familles d’agriculteurs et expansion des fermes

En Afrique de l’Ouest, nous travaillons en direct avec toujours plus de familles d’agriculteurs. Après une baisse observée en 2019, le nombre de familles avec lesquelles nous collaborons remonte à nouveau. Ce sont pas moins de 1487 familles au Togo, au Brésil et au Burkina Faso qui se sont jointes à nous.

Familles d’agriculteurs et expansion des fermes 2020

Dépenses liées à la recherche et au conseil

En 2020, nous avons investi plus que jamais dans la coopération avec les familles d’agriculteurs et le développement de meilleures méthodes de culture. Depuis le début de l’année 2021, nous nous focalisons d’autant plus sur l’extension de l’agroforesterie en Afrique de l’Ouest. Nous en dirons plus sur les tenants et les aboutissants de la poursuite de ces objectifs pendant la deuxième moitié de l’année au travers du blog gebana.

En particulier au Brésil, nous travaillons de concert avec les universités afin de mettre en avant la culture biologique. En 2020, nous avons ouvert le Organic Agricultural Center en partenariat avec Anyfion en Grèce. Il s’agit d’un centre dédié dans lequel agricultrices et agriculteurs peuvent se faire conseiller et acheter des fertilisants et produits phytosanitaires, et tout cela à des prix abordables.

Dépenses liées à la recherche et au conseil 2020

Risques et investissements dans les pays du Sud

En 2020, nous avons investi 672 000 euros au Brésil, au Burkina Faso et au Togo. De la totalité de ce montant, 438 000 euros ont été dédiés à la construction de bâtiments ainsi qu’à l’achat de machines et de véhicules.

Risques et investissements dans les pays du Sud 2020

Nous comptons ces investissements comme une part de la somme totale du bilan investie dans les pays producteurs. Nous calculons les pertes absorbées comme amortissements et annulations de dettes aux entreprises du Sud.

Création d’emplois

Dans la même lignée que la forte croissante de notre chiffre d'affaires en 2020, nous pouvons également citer la hausse du nombre d’employés qui travaillent avec gebana. Au total, nous comptons 101 nouveaux emplois créés, dont 91 dans les pays du Sud. En fin d’année dernière, nous comptons ainsi 693 personnes qui travaillent chez gebana.

Nous calculons le nombre d’emplois sur la base de la moyenne annuelle, du fait que plusieurs emplois saisonniers sont créés pendant et juste après la saison des récoltes.

Création d’emplois 2020

Nombre d’emplois par genre

Globalement, les femmes sont nettement plus nombreuses que les hommes à travailler chez gebana, mais elles sont encore sous-représentées dans les postes de direction dans les pays du Sud.

Nombre d’emplois par genre 2020

Salaires

Il a fallu un changement de directeur général pour que les salaires les plus bas dépassent le salaire minimum national au Togo. La difficulté de trouver les bonnes personnes pour les postes de direction dans le Sud et le rôle que jouent les salaires dans ce domaine sont un sujet que nous évoquerons sur notre blog dans les semaines à venir.

Salaires 2020

Durabilité de notre offre de produits

En 2020, la proportion de produits biologiques que nous proposons dans notre boutique a légèrement diminué du fait que nous ayons vendu un certain nombre de produits sans certification biologique pendant le premier confinement et également pour soutenir les familles paysannes suisses ne disposant pas de la certification. En 2021, la part de produits bio disponible augmentera à nouveau.

La part des produits provenant directement des familles d'agriculteurs et destinés à la consommation de nos clients était de 50,2 %, soit près de 7 % de plus que l'année précédente. Là aussi, notre campagne d'aide pendant le Corona a été un moteur important de cette augmentation. Après tout, tous les produits issus des familles d'agriculteurs suisses sont arrivés directement de la ferme à nos clients. De plus, le nombre record des commandes d'oranges et d'autres produits frais ont également contribué à cette croissance.

Autre élément encourageant : la part des produits n’ayant jamais été reconditionnés est passée de 65 à 67,8 %. Un point sur lequel nous espérons encore nous améliorer en 2021.

Durabilité de l'assortiment 2020

Partage des profits

Les personnes employées par gebana se voient reverser un tiers du profit généré. La moitié de ce tiers est répartie entre les personnes travaillant dans l’hémisphère Nord, l’autre moitié est reversée aux personnes travaillant dans l’hémisphère Sud. L'extraordinaire profit réalisé en 2020 signifie deux à trois mois de salaire pour les personnes travaillant dans l’hémisphère Sud, où nous redistribuons le montant par personne, et environ un mois de salaire supplémentaire pour les personnes travaillant dans l’hémisphère Nord, où nous distribuons le bénéfice en proportion du salaire annuel brut perçu.

Partage des profits 2020